-
LE VOCABULAIRE DU CYCLISTE
-A-
Accrocher le bon wagon :
Se glisser dans l'échappée décisive. On dit
aussi sauter dans la bonne.
Ardoisier :
Personne qui inscrit sur une ardoise et à la craie
l'écart en temps qui sépare les échappés du peloton.
Autobus :
En étape de montagne, c'est le dernier peloton
(composé des mauvais grimpeurs) et qui tente d'arriver
dans les délais prévus pour ne pas être éliminés. On
l'appelle aussi le gruppetto.
Avoir les grosses cuisses :
Après un très gros effort, avoir les muscles des jambes
contractés et douloureux.
Avoir les mains aux cocottes :
Façon de dire qu'un coureur a les mains en haut du guidon.
-B-
Basculer :
Passer le sommet d'un col, d'une côte.
-C-
-D
-
Descendre comme un fer à repasser :
Être nul en descente ; très mal apprécier les trajectoires.
-E-
Emmener de la bracasse :
Emmener un gros braquet, et plus on emmène un gros braquet,
plus on développe de puissance, donc plus on avance.
En garder sous la pédale :
Disposer de réserves d'énergie mais ne pas puiser dedans.
Enrhumer ses adversaires :
Démarrer de manière fulgurante, en créant un courant
d'air. On dit aussi gicler.
Être à pied :
Ne plus avancer, aller à la vitesse d'un homme qui marche.
Être chocolat :
Avoir un coup de pompe.
Être dans la pampa :
Un coureur est dans la pampa lorsqu'il est seul derrière
les voitures et où il n'y a plus personne.
Être dans le balai :
Le coureur a abandonné l'étape et il monte dans la voiture balai.
Éventail :
Figure du peloton lors de d'un fort vent de travers.
Le premier coureur se place côté vent, les autres se décalent
sur toute la largeur de la route.

 
-F-
Faire l'accordéon :
Être lâché, puis recoller au peloton, puis être à nouveau lâché
et ainsi de suite...
Faire la jonction :
Revenir sur une échappée. On dit aussi revoir une échappée
ou boucher le trou.
Faire l'élastique :
Se faire lâcher et revenir sans arrêt.
Faire le métier :
Se montrer irréprochable dans son entraînement.
Faire une place :
Terminer une course à une place d'honneur. Faire deux, faire
trois.
Finir sur la jante :
Arriver éreinté.
-G-
-H-
-I-
-J-
-K-
-L-
-M
-
Mettre la grosse dans les bosses :
Passer les bosses avec le grand braquet.
Mettre le nez à la fenêtre :
Se montrer aux avant-postes d'une course, exposer sa grande
forme.
Mettre tout à droite :
Enrouler le plus grand braquet.
Monter en danseuse :
Pédaler en étant debout sur le vélo.
Mouliner :
Entraîner un tout petit braquet, de sorte que les jambes
tournent très vite. On dit aussi tricoter.
-N-
Ne pas passer un pont de chemin de fer :
Être nul en côte.
-O-P-
Partie de manivelles :
Se dit d'un entraînement ou d'une séquence de course
particulièrement animés, durant lesquels les jambes ont
beaucoup tourné.
Pédaler avec les oreilles :
Avec la fatigue, en arriver à pédaler n'importe comment,
sans technique ni style. On dit aussi pédaler carré.
Plaque :
Nom donné à chacun des plateaux du pédalier (grosse,
petite plaque).
Porteur d'eau :
Se dit de l'équipier dévoué. L'expression vient du fait que
ce coureur va chercher les bidons auprès de son directeur
sportif, à l'arrière de la course, pour les distribuer à ses
coéquipiers. On dit aussi gregario.
Prendre un coup de buis :
Subir une sévère défaillance physique. On dit aussi prendre
un éclat ou encore faire la connaissance de l'homme au marteau.
 

-Q-
-R-
Raidard :
Petite côte très raide. On dit aussi raidillon, ramaillon, coup de cul.
Rouler en facteur :
Rouler sans se fatiguer.
-S-
Sauter :
Ne plus suivre le rythme, perdre tout à coup le contact avec
la course.
Sauter dans la roue :
Prendre le sillage de celui qui enrhume.
Sauter un adversaire :
Dépasser sur la ligne d'arrivée.
Se coucher :
Chuter, tomber.
Se faire péter les varices :
Pédaler si fort que les veines des mollets donnent l'impression
qu'elles vont éclater.
Se mettre dans le rouge :
Dans l'effort, dépasser ses limites. On dit aussi être dans le dur.
Sucer les roues :
Ne jamais prendre un relais, s'abriter toujours derrière les
autres. On dit aussi être sur la porte-bagages.
-T-
Terminer une course dans les choux :
Être dans les mal classés.
-U-
-V-
Voir la sorcière aux dents vertes :
Être pris de fringale, autrement dit avoir soudainement très faim,
au point de ne plus avoir de forces.
Voiture-balai :
Véhicule qui ferme la marche d'une course, placé derrière le
dernier coureur et dans lequel montent ceux qui abandonnent.
-W-
-X-
-Y-
-Z-

RETOUR